Cephalanthera rubra

(Linné) L.C.M. Richard 1817

cephalanthère rouge

Greux, 18 juin 2015

Description sommaire :
Plante assez grêle, tige velue.
Feuilles vert vif.
Bractées longues.
Fleurs roses, pubescentes, s’ouvrant assez largement.
Périanthe à divisions aigues, labelle blanc bordé de rose foncé.

Répartition en France : Cephalanthera rubra est très inégalement répandue en France, absente de nombreuses régions. Elle apprécie les forêts thermophiles, les ourlets, rarement en pleine lumière, sur des sols calcaires.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : non
Liste rouge lorraine : LC (préoccupation mineure)

Floraison : Juin à juillet.

Répartition dans les Vosges : Dusak et Prat disaient en 2010 que la répartition de Cephalanthera rubra dans la partie nord de la France était caractéristique de l’arc jurassique (Altas des orchidées de France). Dans les Vosges, l’espèce n’est effectivement connue que dans le secteur de Neufchâteau, sur le Jurassique moyen et supérieur des côtes de Moselle et de Meuse. Les vastes forêts des revers de côte sont susceptibles d’accueillir de nombreuses stations de Cephalanthera rubra.

Cependant l’espèce n’est pas uniquement liée au calcaire et des mentions anciennes (Mougeot, Méline) sur le versant occidental du Massif vosgien existent dans la littérature. À ce jour pourtant, l’espèce n’y semble plus présente.

La station la plus haute est sur le plateau lorrain à Mont-lès-Neufchâteau (440 m).

L’espèce est à rechercher dans les forêts chaudes de la dition, notamment sur les revers des côtes de Moselle et de Meuse.

Données anciennes : Mougeot (1836) la cite dans les bois, sur le grès vosgien des versants orientaux et occidentaux des Vosges. Berher (1876) la signale sur le terrain de transition (grauwacke) au Bambois-de-Bâmont (S. Perrin) à Saulxures-sur-Moselotte où on peut voir de manière certaine Cephalanthera longifolia.

En  2019, l’espèce serait présente sur neuf communes.

Elle a été observée après 2000 à Greux, Jubainville et Liffol-le-Grand.

Elle a été observée avant 2000 à Circourt-sur-Mouzon, Maxey-sur-Meuse, Mont-lès-Neufchâteau, Pargny-sous-Mureau, Rebeuville et Villouxel.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :