Epipactis leptochila

(Godfery) Godfery 1921

épipactis à labelle étroit

Synonyme : E. helleborine subsp. leptochila (Godfery) Soó 1969

Vouxey, 4 juillet 2019

Description sommaire :
Tige haute et verte.
Feuilles ovales-lancéolées, étalées à pendantes, parfois vert luisant.
Bractées très longues.
Jonction épichile-hypochile en « V ».
Epichile acuminé pointant vers l’avant avec deux petites gibbosités sur le côté.
Pollinies pulvérulentes.
Pédoncule verdâtre.

Répartition en France : Epipactis leptochila est rare, connu de la partie est du territoire, sur des sols frais, argilo-calcaires, sous les hêtraies et chênaies dénudées.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : oui
Liste rouge lorraine : LC (préoccupation mineure)

Floraison : Juin à juillet.

Répartition dans les Vosges : la présence de cette espèce dans les Vosges est mal connue ; les données sont anciennes et nécessitent une profonde remise à jour. Les pieds cléistogames ne sont pas rares et cette caractéristique de l’espèce rend la détermination plus complexe. 

Une observation récente à Vouxey vient d’être confirmée.

Une observation en juin 2018 de plantes avortées à Circourt-sur-Mouzon devra elle-aussi être confortée dans les années à venir. Pour l’heure, elle ne figure pas sur la carte.

Cette espèce protégée est à rechercher en juillet autour de Neufchâteau en particulier mais aussi dans les vastes forêts des revers de côte. Elle est à rechercher également dans les sous-bois de la plaine sous-vosgienne.

Des efforts de prospection devraient être entrepris afin de mieux cerner la répartition de cette espèce.

Données anciennes : ce taxon de description récente n’est pas reconnu par les auteurs anciens.

En 2019, l’espèce serait présente sur quatre communes.

Elle a été observée après 2000 à Vouxey.

Elle a été observée avant 2000 à Damas-aux-Bois, Harchéchamp et Padoux.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :

Epipactis leptochila var. neglecta (H. Kümpel) Gévaudan 2002

La variété neglecta se distingue du type par une liaison hypochile/épichile étroite en forme de « ! » et une extrémité de l’épichile rabattue vers le dessous du labelle. Des confusions avec E. helleborine sont possibles.