Vipère aspic

Vipera aspis

Pauvre vipère que la tradition religieuse associe au diable ! C’est là une des causes des persécutions subies par les vipères (et les serpents) à travers l’Histoire. Bien qu’elle soit aujourd’hui protégée, la mauvaise réputation de la vipère aspic perdure. Ses morsures sont pourtant rarissimes car et elle préfère fuir l’Homme plutôt que de l’attaquer. La présence de vipères sur les collines sous-vosgiennes est due à une introduction réussie dans les années 70. Elle reste cependant localisée. On peut la rencontrer également sur les côtes calcaires de l’ouest vosgien. La vipère se distingue des couleuvres par son museau aplati et retroussé ainsi que par la pupille verticale de ses yeux. De couleur très variable, elle peut mesurer jusqu’à 80 cm de long.