Neottia cordata

(Linné) L.C.M. Richard 1817

listère en cœur

SynonymeListera cordata (L.) R. Brown 1813

Ban-sur-Meurthe-Clefcy, 22 mai 2016

Description sommaire :
Plante grêle.
Deux feuilles opposées en forme de cœur.
Inflorescence courte et lâche.
Fleurs petites, sépales et pétales en étoile.
Labelle étroit formé de deux lobes divergents et aigus.

Répartition en France : Neottia cordata est localisée dans les régions de montagne. Elle s’épanouit sur les tapis de sphaignes et les mousses, dans les forêts de conifères humides et froides, sous les saulaies aux abords des tourbières, sur des sols acides.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : oui
Liste rouge lorraine : NT (quasi menacé)

Floraison : Mai à juin.

Répartition dans les Vosges : la plante n’est pas rare mais elle passe facilement inaperçue en raison de sa petite taille et de sa couleur qui se confond facilement avec les sphaignes qui l’abritent. Les populations sont le plus souvent abondantes et les stations vosgiennes sont assez nombreuses.

On relève trois stations se situant à des altitudes inférieures à 500 mètres, la grande majorité des sites étant à plus de 800 m d’altitude.

L’espèce est à rechercher à Laveline-du-Houx où Parent la cite.

D’une manière générale, il faut la chercher dans les sapinières humides, en lisière des tourbières sous les saulaies.

Données anciennes : Mougeot (1836) la cite dans les bois, parmi les sphaignes, sur le granite et le grès à Gérardmer et Bruyères.

En 2019, l’espèce serait présente sur 18 communes.

Elle a été observée après 2000 à Ban-sur-Meurthe-Clefcy, Gérardmer, Granges-sur-Vologne, La Bresse, Liézey, Remiremont et Xonrupt-Longemer.

Elle a été observée avant 2000 aux Arrentès-de-Corcieux, à Champdray, Cornimont, Gerbépal, Housseras, Jussarupt, Le Valtin, Moussey, Plainfaing, Saint-Benoît-la-Chipotte et Ventron.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :