Neottia nidus-avis

(Linné) L.C.M Richard 1817

néottie nid d’oiseau

Racécourt, 12 mai 2017

Description sommaire :
Plante robuste, entièrement beige à brunâtre.
Feuilles réduites à des gaines.
Inflorescence cylindrique.
Fleurs moyennes, beiges à brunâtres.
Labelle à deux lobes en « Y » inversé.

Répartition en France : Neottia nidus-avis est largement répandu en France, moins fréquente à l’ouest. Elle apprécie les couverts forestiers, mêmes denses, sur des sols profonds, alcalins à neutres, plus rarement acides.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : non
Liste rouge lorraine : LC (préoccupation mineure)

 

Floraison : Mi-mai à mi-juin.

Répartition dans les Vosges : la grande majorité des stations vosgiennes se situe dans la partie ouest du département, sur des sols basiques. Cependant, on sait que l’espèce supporte des sols plus acides puisqu’on peut la rencontrer aussi sur le Massif vosgien. Elle y est cependant beaucoup plus rare.

95% des stations connues se situent entre 300 et 500 m d’altitude même si l’espèce a déjà été observée à plus de 1 000 m.

Elle est à rechercher dans toute la partie sud du département, dans la Vôge notamment et entre Monthureux-sur-Saône et Remiremont où elle semble étonnamment absente. Une prospection plus poussée dans les sous-bois de ce secteur des Vosges permettrait très probablement d’y déterminer sa présence. L’espèce est sans doute moins rare que la carte ne le laisse supposer.

Données anciennes : l’espèce est déjà signalée par Mougeot en 1836.

En 2019, l’espèce serait présente sur 88 communes.

Elle a été observée après 2000 à Ainvelle, Auzainvilliers, Avranville, Bouxières-aux-Bois, Brechainville, Circourt-sur-Mouzon, Contrexéville, Coussey, Domrémy-la-Pucelle, Grand, Greux, Gugney-aux-Aulx, Hurbache, Jubainville, Landaville, Liffol-le-Grand, Mandray, Moncel-sur-Vair, Montureux-sur-Saône, Nonville, Racécourt, Rebeuville, Removille, Saint-Dié-des-Vosges, Saint-Jean-d’Ormont, Saint-Maurice-sur-Moselle, Sanchey, Senones, Soulosse-sous-Saint-Élophe, Thuillières, Ubexy, Velotte-et-Tatignécourt, Villouxel, Vincey, Vittel et Vouxey.

Elle a été observée avant 2000 à Aroffe, Autigny-la-Tour, Autreville, Badménil-aux-Bois, Bazegney, Bazoilles-sur-Meuse, Begnécourt, Belmont-sur-Vair, Charmes, Châtenois, Circourt, Cornimont, Crainvilliers, Damas-aux-Bois, Damas-et-Bettegney, Darney-aux-Chênes, Dombrot-sur-Vair, Fréville, Frizon, Gendreville, Gircourt-lès-Viéville, Girmont, Gironcourt-sur-Vraine, Harchéchamp, Houéville, Isches, La Bresse, La Vacheresse-et-la-Rouillie, Mandres-sur-Vair, Martigny-les-Bains, Maxey-sur-Meuse, Mazirot, Médonville, Midrevaux, Mont-lès-Neufchâteau, Moriville, Neufchâteau, Padoux, Pargny-sous-Mureau, Pompierre, Rehaincourt, Saint-Benoît-la-Chipotte, Saint-Vallier, Sartes, Sauville, Sionne, They-sous-Montfort, Tilleux, Trampot, Tranqueville-Graux, Villotte, Vomécourt et Xonrupt-Longemer.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :