Orchis mascula

Linné 1755

orchis mâle

Xonrupt-Longemer, 6 mai 2015

Description sommaire :
Plante robuste.
Feuilles lancéolées, tachées ou non.
Inflorescence en épi cylindrique dense.
Fleurs grandes, rose foncé à rouge.
Sépales latéraux dressés.
Labelle trilobé, lobe médian échancré.
Centre du labelle blanchâtre ponctué de pourpre.
Eperon long, épais et ascendant.

Répartition en France : Orchis mascula est très commun partout, sur tous les types de sols et sur la plupart des milieux, excepté les zones détrempées.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : non
Liste rouge lorraine : LC (préoccupation mineure)

Floraison : Mi-avril à mai.

Répartition dans les Vosges : il s’agit de l’espèce la plus commune du département, notamment sur le Massif vosgien où ses stations sont nombreuses. Sur quelques prairies, on peut compter parfois plusieurs centaines de pieds.

Sa présence en altitude est tout à fait possible et même jusqu’à plus de 1 000 m. Comme il s’agit d’une espèce précoce qui fleurit parfois début avril, il n’est pas rare de l’observer en fleurs et recouverte de neige.

L’espèce est à rechercher dans la Vôge, dans le triangle Épinal – Darney – Bains-les-Bains où elle devrait être présente.

Données anciennes : Buc’hoz signalait déjà l’espèce en 1763, « sur le chemin qui conduit de Bayon au village de Chamagne, à une lieue de Charmes ». Il s’agit de la première mention avérée d’une orchidée dans le département des Vosges !

En 2019, l’espèce serait présente sur 138 communes.

Elle a été observée après 2000 à Anould, Autigny-la-Tour, Avranville, Ban-de-Sapt, Ban-sur-Meurthe-Clefcy, Barbey-Seroux, Basse-sur-le-Rupt, Belmont-sur-Buttant, Belmont-sur-Vair, Bettegney-Saint-Brice, Bouxières-aux-Bois, Bouzemont, Brechainville, Bruyères, Certilleux, Champdray, Charmes, Circourt, Circourt-sur-Mouzon, Combrimont, Cornimont, Crainvilliers, Darnieulles, Deyvillers, Dombrot-sur-Vair, Domjulien, Dommartin-lès-Remiremont, Dommartin-sur-Vraine, Épinal, Estrennes, Fauconpierre, Fauconcourt, Ferdrupt, Fraize, Frizon, Gemmelaincourt, Gérardmer, Gerbépal, Girmont-Val-d’Ajol, Granges-sur-Vologne, Greux, Gugney-aux-Aulx, Houécourt, Hurbache, Isches, Jainvillotte, La Bresse, La Chapelle-aux-Bois, La Croix-aux-Mines, La Forge, La Neuveville-devant-Lépanges, La Petite-Raon, Lamarche, Laveline-du-Houx, Le Syndicat, Les Forges, Le Tholy, Le Val-d’Ajol, Lépanges-sur-Vologne, Lerrain, Le Roulier, Les Forges, Les Rouges-Eaux, Lesseux, Le Syndicat, Le Valtin, …

…, Liézey, Liffol-le-Grand, Lignéville, Luvigny, Madegney, Malaincourt, Martigny-les-Bains, Maxey-sur-Meuse, Moncel-sur-Vair, Mont-lès-Neufchâteau, Moussey, Nayemont-les-Fosses, Neufchâteau, Nomexy, Plainfaing, Rebeuville, Rehaupal, Rochesson, Rollainville, Romont, Rouvres-la-Chétive, Rupt-sur-Moselle, Saint-Dié-des-Vosges, Saint-Jean-d’Ormont, Sapois, Saulxures-sur-Moselotte, Senones, Soulosse-sous-Saint-Élophe, Tendon, They-sous-Montfort, Thiéfosse, Thuillières, Vagney, Valfroicourt, Vincey, Vittel, Wisembach, Xamontarupt, Xertigny et Xonrupt-Longemer.

Elle a été observée avant 2000 à Attignéville, Autreville, Bainville-aux-Saules, Bazoilles-sur-Meuse, Bussang, Clérey-la-Côte, Corcieux, Damas-et-Bettegney, Éloyes, Fontenoy-le-Château, Fresse-sur-Moselle, La Chapelle-devant-Bruyères, Landaville, La Neuveville-sous-Châtenois, La Neuveville-sous-Montfort, Le Ménil, Lerrain, Martigny-les-Gerbonvaux, Martinvelle, Midrevaux, Monthureux-sur-Saône, Pargny-sous-Mureau, Prey, Racécourt, Ramonchamp, Saint-Étienne-lès-Remiremont, Saint-Maurice-sur-Moselle, Sartes, Serocourt, Tranqueville-Graux, Ubexy et Villouxel.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :