Platanthera bifolia

(Linné) L.C.M. Richard 1817

platanthère à deux feuilles

Midrevaux, 2 juin 2019

Description sommaire :
Plante grêle, parfois robuste.
Deux feuilles basilaires, opposées, vert luisant.
Inflorescence lâche.
Fleurs grandes, blanc crème, odorantes.
Labelle étroit, entier, en forme de langue.
Loges polliniques parallèles et rapprochées.
Eperon très long, fin, arqué.

Répartition en France : Platanthera bifolia est répandue partout en France. L’espèce est indifférente à la nature du sol, présente sur des pelouses sèches jusqu’aux prairies humides en passant par les sous-bois clairs.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : non
Liste rouge lorraine : LC (préoccupation mineure)

Floraison : Mi-mai à mi-juillet.

Répartition dans les Vosges : Platanthera bifolia est très fréquente dans toute la partie ouest du département avec un grand nombre de stations forestières. Elle est beaucoup plus rare quand on progresse vers l’est et notamment sur le Massif vosgien où sa présence est beaucoup plus clairsemée.

L’histogramme de la distribution selon l’altitude montre que l’immense majorité des stations se trouve à une altitude inférieure à 500 m. Cependant, on peut aussi la rencontrer sur les plus hauts sommets, la station la plus haute dépassant 1 000 m.

L’espèce est à rechercher plus particulièrement en montagne où les observations s’avèrent les plus intéressantes.

Sa présence entre Darney et Remiremont devrait pouvoir également être confortée. En effet, il s’agit dune espèce peu exigeante qui pourrait combler en partie le « trou des Vosges ».

Données anciennes : Mougeot (1836) cite l’espèce dans les bois, sur toutes les formations géologiques, partout. Berher (1876) précise Saint-Dié (Boulay) ; Bruyères, Gérardmer (Mougeot) ; Saint-Maurice (abbé Hacquard) ; Nomexy (Berher) ; Mirecourt (Reuss) ; Neufchâteau (Lefebvre) ; Beaufremont, au bois de la Roche (Chapellier). On trouve également des mentions dans le secteur du Tanet où elle est à retrouver.

En 2019, l’espèce serait présente sur 86 communes.

Elle a été observée après 2000 à Autigny-la-Tour, Autreville, Auzainvilliers, Avillers, Avranville, Bellefontaine, Belmont-sur-Vair, Bettegney-Saint-Brice, Biffontaine, Bocquegney, Bouxières-aux-Bois, Brechainville, Certilleux, Charmois-l’Orgueilleux, Châtillon-sur-Saône, Circourt-sur-Mouzon, Contrexéville, Coussey, Crainvilliers, Dogneville, Domjulien, Domrémy-la-Pucelle, Estrennes, Évaux-et-Ménil, Frizon, Grand, Greux, Gugney-aux-Aulx, Isches, La Bresse, Liffol-le-Grand, Madegney, Martigny-les-Bains, Martigny-les-Gerbonvaux, Maxey-sur-Meuse, Mazirot, Midrevaux, Moncel-sur-Vair, Mont-lès-Neufchâteau, Neufchâteau, Nonville, Offroicourt, Pargny-sous-Mureau, Pierrefitte, Portieux, Rebeuville, Regney, Remicourt, Removille, Rollainville, Romont, Rouvres-la-Chétive, Soulosse-sous-Saint-Élophe, They-sous-Montfort, Vaxoncourt, Villouxel, Vincey, Vittel, Vouxey et Vroville.

Elle a été observée avant 2000 à Attignéville, Bainville-aux-Saules, Ban-sur-Meurthe-Clefcy, Basse-sur-le-Rupt, Bazegney, Bouzemont, Brechainville, Charmes, Circourt, Dombrot-sur-Vair, Dompaire, Frebécourt, Gircourt-lès-Viéville, Gironcourt-sur-Vraine, Hadigny-les-Verrières, Hagécourt, Jubainville, La Neuveville-sous-Châtenois, Lerrain, Mattaincourt, Racécourt, Rehaincourt, Saint-Remimont, Saint-Vallier, Tilleux et Zincourt.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :