Pseudorchis albida

(Linné) A. & D. Löwe 1969

orchis miel

SynonymeLeucorchis albida (L.) E. Meyer 1848

La Bresse, 20 juin 2018

Description sommaire :
Plante dressée.
Feuilles caulinaires dressées.
Inflorescence en épi cylindrique dense.
Fleurs petites, peu ouvertes, inclinées, blanc-jaunâtre, parfumées.
Labelle trilobé, lobe médian plus long.
Eperon court, cylindrique.

Répartition en France : Pseudorchis albida est une plante aujourd’hui limitée aux zones de montagne. Elle apprécie les pelouses et prairies alpines, sur des substrats secs à humides.

Protection nationale : non
Liste rouge nationale : LC (préoccupation mineure)
Protection en Lorraine : non
Liste rouge lorraine : NT (quasi menacé)

Floraison : Mi-juin à mi-juillet.

Répartition dans les Vosges : dans les Vosges, l’espèce est relativement fréquente sur les Hautes-Chaumes. Elle est souvent discrète au milieu des buttes gazonnées entre les Éricacées (myrtille, callune) ou se montrer parfois plus à son avantage sur les pelouses rases et les talus routiers de la route des crêtes où elle accompagne Dactylorhiza maculata et Platanthera chlorantha.

L’espèce semble progressivement se réinstaller sur les chaumes retournées du flanc sud du Kastelberg, ce qui est une bonne nouvelle.

La variété tricuspis, inféodée aux milieux basiques, est connue au Ballon d’Alsace, en Haute-Saône, à quelques mètres seulement de la limite départementale.

L’espèce est à rechercher sur toutes les prairies d’altitude, à Cornimont, à Xonrupt-Longemer…

Données anciennes : Mougeot (1836) cite l’espèce sur les pelouses, les bois, sur granite, syénite, terrains de transition, grès du Hohneck, des Ballons, de Bruyères. Ferry (1878) la cite « dans un pré au bord du chemin qui conduit du Chipal aux Journaux, avant d’entrer dans la forêt ». Dans l’édition de 1883 de la Flore de Lorraine, elle est citée à Remiremont (Boulay). Ces observations anciennes dans les Vosges moyennes semblent témoigner d’un repli progressif de l’espèce vers les sommets. Peut-être un signe du réchauffement climatique en cours ? A ce jour, toutes les stations connues se situent au-dessus de 900 m d’altitude.

En 2019, l’espèce serait présente sur huit communes.

Elle a été observée après 2000 à Ban-sur-Meurthe-Clefcy, Bussang, La Bresse et Le Valtin.

Elle a été observée avant 2000 à Plainfaing, Saint-Maurice-sur-Moselle, Thiéfosse et Ventron.

Quelques photos de l’espèce dans le département  :

Quelques photos de l’espèce ailleurs :

Pseudorchis albida var. tricuspis (Beck.) Kreutz 2004

La variété tricuspis, inféodée aux milieux basiques, possède des feuilles très brillantes, un labelle jaune soutenu avec un lobe médian sensiblement de même longueur que les latéraux. Cette variété est connue au Ballon d’Alsace, en Haute-Saône, à quelques mètres seulement de la limite départementale. Quelques pieds du Grand Ballon présentent également les caractéristiques de cette variété.